Investir dans des résidences sénior - Des dispositifs fiscaux avantageux

Bénéficiez de dispositifs fiscaux avantageux

Votre investissement avec le Censi-Bouvard ou le LMNP avec amortissement

Réduction d’impôt ou défiscalisation… les dispositifs LMNP Censi-Bouvard et LMNP classique avec amortissement offrent des conditions très avantageuses pour les investisseurs en logement meublé de résidences avec services.

Le LMNP Censi-Bouvard

11% d’économie d’impôts: acheter en 2013 garantit ce bénéfice indépendamment de la date de livraison de la résidence choisie. C’est en effet l’année pendant laquelle a lieu l’acte authentique qui détermine l’éligibilité aux statuts et taux en vigueur à cette date, et valable pour toute la durée de l’investissement. Le Censi-Bouvard permet de déduire de ses impôts 11% du prix de revient du logement sur 9 ans (jusqu’à 15 ans maximum si nécessaire pour bénéficier, en fonction de sa fiscalité annuelle, de l’économie d’impôts totale), dans la limite d’un prix neuf du logement de 300 000 €.

Récupération intégralement la TVA : l’investisseur récupère intégralement la TVA (c’est donc un achat hors taxes) et en conserve le bénéfice s’il garde son bien pendant 20 ans ou s’il le revend bail en cours, c’est-à-dire sans rupture de l’activité commerciale). Le bien doit obligatoirement être destiné à la location.

Accessible jusqu’à la fin de l’année 2016 (sous réserve de confirmation des prochaines lois de finance rectificatives).

Le statut LMNP avec amortissement<

Le statut LMNP (Location Meublée non professionnelle) ne permet pas une réduction d’impôt à proprement parler, mais une “ non fiscalité ” des revenus issus de cette activité, par le biais de l’amortissement de son investissement immobilier et mobilier.

L’immobilier (hors foncier) peut s’amortir sur 30 ans en moyenne. Le mobilier quant à lui s’amortit sur une durée plus courte, souvent de 7 ans.

Le résultat d’exploitation est la différence entre les recettes (loyers) et les dépenses (assurance, charges de copropriété et intérêts d’emprunt…)

En déduction de ce résultat et avant toute fiscalité, l’amortissement constaté vient effacer “fiscalement” le résultat positif mais aussi toute fiscalité sur les loyers, l’impôt sur le revenu et la CSG/CRDS. L’amortissement non consommé va constituer une réserve et sera utilisé plus tard, une fois que le résultat d’exploitation sera redevenu positif.

Le montant total des amortissements est souvent proche de 90% de la valeur du bien.